Au coeur des émotions de l'enfant.

3 sept. 2017


Mon amie a fait la formation d'auxiliaire de puériculture l'année juste avant moi. Un jour, elle m'a envoyé un message en me disant qu'il fallait absolument que j'achète ce livre car elle était sûre qu'il allait me plaire. Sachant à quel point elle me connaît, je n'ai pas hésité une seconde de plus et le jour même, je l'avais commandé.

Inutile de vous dire qu'elle avait raison.

J'ai lu ce livre en même temps que je commençais ma première expérience en tant que nounou à domicile (auxiliaire parentale). J'ai donc pu mettre certaines choses en application dans notre quotidien. 

Je ne suis pas partie en me disant que tout ce qui était dans ce bouquin allait forcément fonctionner. Il ne faut pas oublier que chaque enfant est unique et que nous aussi, nous sommes unique. Certaines choses peuvent nous convenir, d'autres pas. Certaines sont en accord avec ce que l'on souhaite transmettre, appliquer au quotidien, d'autres sont en désaccord. C'est ce qu'il se passe dans la plupart des ouvrages du même type, il est rare que tout colle parfaitement avec qui nous sommes. 

J'ai eu des échos comme quoi Isabelle Filliozat, dans cet ouvrage, écrivait un peu en termes « Suivez ce que je dis, tout fonctionne et tout est parfait. » Je ne l'ai absolument pas ressenti comme ça. 

Voici donc comment je l'ai personnellement ressenti (encore une chose qui est propre à chacun)

Dans cet ouvrage, Isabelle Filliozat nous pose des situations, l'analyse et nous donne des solutions (potentielles). Pour moi, ce livre sert surtout à une remise en question de nos pratiques. Il m'a permis de voir les choses autrement et de me questionner sur ce qu'il peut se passer dans la tête d'un enfant. 

Voici un exemple d'une des choses que j'ai mise en application après avoir lu un passage là-dessus:

N., 3ans à peine, me piquait régulièrement des crises, généralement de frustration après que je lui ai interdit de faire quelque chose, mais aussi par exemple, quand elle trouvait que je ne m'occupait pas assez d'elle, quand elle je donnais raison à la Rose ou que je la grondais quand elle ennuyait son petit frère. Elle partait dans des hurlements pas possible et ça, plusieurs fois par jours ! Évidemment, c'est quand même pas le cadre idyllique, ni pour les autres enfants, ni pour moi, ni pour les voisins. 

Au début je la laissais pleurer et essayais de faire en sorte qu'elle se taise en l'envoyant dans sa chambre ou autre. Après avoir lu le passage qui parlait de la gestion de ce type de crises, j'ai totalement changé mon comportement. 

Je n'essayais plus de lui parler pendant qu'elle hurlait (en hurlant plus fort par dessus elle), j'ai pris conscience que ça ne servait strictement à rien. Je l'envoyais tout simplement dans sa chambre (endroit où elle allait volontiers) en lui disant que j'arrivais dans 2 minutes pour être avec elle, je la laissais pleurer, taper des pieds, taper les portes. Comme promis, je la rejoignais peu de temps après. Je la prenais dans mes bras (bien qu'elle continue à taper des pieds, crier, etc). Là, j'avais deux solutions. Soit je lui parlais tout doucement pour qu'elle se calme, soit je lui lisais une histoire pendant laquelle elle se calmait. Ensuite, je lui expliquais la raison de pourquoi j'avais agi ou réagi comme ça. 

Au bout de quelques jours, nous avions notre petit rituel et les crises ont fini par cesser complètement (ou alors on arrivait toutes les deux à les anticiper et à régler le problème)

J'ai également appris dans ce livre à me poser les bonnes questions quant aux interdits que je posais aux enfants. Est-ce que j'ai une bonne raison de lui interdire telle ou telle chose ? J'ai donc appris à revenir sur ce que je disais lorsque je me rendais compte que ça n'avait aucun sens. Certains peuvent penser que les enfants en profiteraient et finiraient par me marcher dessus, pour ces enfants-là, ça ne s'est absolument pas passé comme ça. Pour d'autres, cette technique peut effectivement ne pas fonctionner.

Malheureusement, j'ai aussi été confrontée aux regards jugeant des nounous ou parents qui côtoyaient les mêmes parcs que nous. (Ou aux dames qui font traverser les enfants à la sortie des écoles.)

Cependant, ce livre peut sûrement être déstabilisant quand on est parents, peut-être qu'il amène à se remettre en question mais il peut aussi amener des questionnements comme « Mince, est-ce que je suis une bonne mère/un bon père ? Est-ce que j'ai tout mal fait ? Etc. » 

J'ai donc juste envie de préciser que je donne cet avis en tant qu'auxiliaire de puériculture. Je ne suis pas la maman des enfants dont je m'occupe. Quand on devient parent, notre enfant n'est pas livré avec un mode d'emploi, tandis que nous, professionnelles, sommes plus ou moins livrées avec un mode d'emploi. Les parents fonctionnent avec leur instinct, et bien souvent, celui-ci se révèle être le mieux pour son enfant, mais son enfant à soi. Je m'occupe des enfants des autres, il est donc de mon devoir de faire du mieux que je peux, avec bienveillance et bientraitance.  

Je vous laisse me décrire votre expérience quant aux émotions de l'enfant, la lecture de ce livre, les regards des autres sur votre manière de faire avec les petits ou toute autre anecdote ! 

Vous pouvez commander ce livre sur Amazon au prix de 6,50€ en cliquant sur l'image ci-dessous :

 
* Cet article contient une image d'affiliation vers le site Amazon.

Envoyer un petit mot :

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Tu peux aussi commenter avec uniquement ton prénom.