Nounou à domicile - auxiliaire parentale.

8 déc. 2017

https://ldmailys.blogspot.com/2017/12/nounou-domicile.html

En mars 2016, avant d'entrer en formation d'auxiliaire de puériculture, j'ai travaillé en crèche pendant 4mois. J'ai eu dans cette crèche une très mauvaise expérience et j'ai donc voulu voir quelles étaient mes possibilités de travailler tout de même auprès des enfants. J'étais titulaire du Certificat d'aptitudes de la petite enfance. Je me suis donc tournée vers la garde à domicile. J'ai réussi à trouver, sur Lyon où j'habitais à l'époque, deux familles qui recherchaient une nounou à domicile pour remplacer la leur qui partait en congé maternité. 

Après ma formation, et de nouveau pas mal de questionnement sur le fonctionnement des crèches en France, j'ai décidé de chercher à nouveau une place au sein d'une famille pour travailler à domicile. Beaucoup ne pensent pas à ce type de lieu d'exercice pour les diplômées de la petite enfance, aussi, j'ai décidé de vous en parler. 

Depuis octobre, je travaille donc comme nounou à domicile (auxiliaire parentale)

Comment trouver une famille ?

Je vous conseille, soit le bouche à oreille, soit par des sites qui répertorient les annonces de garde d'enfant (le site Nounoutop est absolument parfait).

Comment cela fonctionne ?

Vous créez votre profil, envoyez les documents qui permettent de sécuriser votre profil (diplôme, pièce d'identité, permis de conduire, CV) et créez une annonce (lettre de motivation). Ensuite, vous recevez par mail toutes les annonces qui correspondent à ce que vous avez défini dans votre profil, vous pouvez également faire la recherche de vous-même bien sûr. 

Ensuite, vous contactez les familles qui correspondent à ce que vous cherchez, prenez rendez-vous, vous les rencontrez, etc. Cela se passe exactement comme pour des entretiens d'embauches dans une structure normale.  

Est-ce qu'on a un contrat de travail ? Quel statut a t'on ?

Vous avez le statut d'employé. Vous rédigez un contrat de travail avec les parents, qui deviennent vos employeurs. C'est donc eux qui vous versent chaque mois votre salaire. 

Lors de la rédaction du contrat, vous faites tout en accord avec les parents : nombre d'heures, définir les congés payés, les jours de récupérations si il y en a, le travail ou non les jours fériés, etc. 

Note : Concernant les jours fériés, car j'ai eu beaucoup de mal à trouver les informations : sachez que lorsque vous êtes mensualisé et que vous avez moins de 3 mois d'ancienneté (auprès d'eux), les parents peuvent vous déduire de votre salaire les jours fériés non travaillés (qui sont comptés dans votre salaire mensuel de base lorsque vous êtes mensualisé). Après ces 3 mois d'ancienneté, ils ne peuvent plus vous les déduire. Sachez également que les jours fériés travaillés ne sont pas majorés, sauf le 1er mai (majoré à 100% donc payé double). Si vous travaillez un jour férié, vous êtes payé le même salaire qu'un jour « normal »

Et la rémunération alors ? Comment ça fonctionne ? Comment est-elle fixée ?

Déjà, sachez que le fait d'être éducatrice, auxiliaire petite enfance, auxiliaire de puériculture ou non diplômée, ne va pas augmenter ou diminuer votre salaire.

Vous fixez votre salaire (au minimum du SMIC) avec les parents qui vous emploient, avoir un diplôme peut vous permettre de « justifier » le fait que vous demandiez plus que le SMIC horaire. Ensuite, vous définissez vos horaires, si vous êtes mensualisés, vos missions, etc.

Vous êtes payés soit en CESU (chèque emploi service), soit via le site de Pajemploi. Les employeurs et vous cotisez comme vous cotiseriez dans une structure d'accueil.

Le site de Pajemploi est une mine d'or de conseils. 

Il est très difficile, selon moi, d'établir ce contrat et de bien comprendre le moindre détail de ce qu'il se passe.

Également, il faut savoir que vous n'êtes pas payé en fonction du nombre d'enfant que vous gardez, vous avez un salaire horaire et il est le même que vous ayez 1, 2 ou 4enfants à cette heure-là (en cas de garde partagée par exemple).

A savoir : les parents ont le droit de vous déduire les repas (4,90€ par repas), vous pouvez demander une indemnisation des trajets (ou les déduire de vos impôts). Ils peuvent également vous compter les heures de sieste en temps de présence responsable (vous êtes donc payé 2/3 de votre salaire horaire), sauf que, si vous devez intervenir une ou plusieurs fois durant ces siestes, cela revient en heure normale, même cas si un des enfants ne dort pas ou se réveille avant/pendant les heures définies comme « heures responsables »

Note : N'oubliez pas de prendre en compte la majoration des heures supplémentaires prévues dans votre contrat et rendu obligatoire par le droit du travail.

Type d'horaires ? 

Les horaires dépendent des besoins des parents, et de vos disponibilités. Normalement, cela se voit avec les parents durant l'entretien. Ainsi, vous pouvez donc être amené à choisir le type de garde que vous souhaitez : garde à temps plein, garde en périscolaire, mix des deux types de garde. Cela dépend beaucoup des familles que vous trouvez.

D'une manière générale, vous êtes amenés à faire bien plus de 35 heures par semaine. Pourquoi ? Parce que vous êtes seul, que vous n'avez pas une collègue qui va venir prendre le relais une fois vos 7 heures journalières terminées. Vous devez couvrir toutes les heures d'absence des parents à la maison, ce qui signifie : leur 35 heures + leurs heures de trajets, de réunions, etc. 

Être adaptable est une nécessité pour le travail à domicile car il vous est impossible de partir avec les enfants (sauf autorisation des parents écrite dans le contrat), ou de laisser les enfants tant que les parents ne sont pas rentrés. 

Sachez que vous êtes en journée continue (pas continue dans le sens où vous avez seulement 20minutes de pause), vous n'avez aucune pause durant toute votre journée (sauf la sieste). Il est donc très important de communiquer avec les enfants et de savoir leur dire « maintenant, vous allez chacun dans une pièce car j'en ai assez de vous entendre vous disputer et que j'ai besoin d'un moment tranquille » (chose qu'on ne peut pas se permettre en structure).

Est-ce que je peux cumuler plusieurs contrats ?

Oui, en cas de garde partagée par exemple. Deux familles se mettent ensemble pour vous faire garder la totalité de leurs enfants. C'est la meilleure solution pour les parents et même pour vous à condition de vous sentir capable de gérer plusieurs enfants seule. Vous avez donc tous les mois, deux fiches de payes (contenant chacune une moitié de salaire) et vous établissez deux contrats, généralement identiques (les besoins peuvent très bien varier selon les familles)

Ainsi, vous pouvez avoir plusieurs enfants à temps plein et plusieurs enfants en périscolaire (j'en avais 3 à temps plein et 1 en périscolaire)

Pour les familles, c'est l'idéal, car cela leur divise par deux les charges patronales et votre salaire. Seulement, il est très difficile de trouver deux familles pas trop éloignées les unes des autres et ayant les mêmes besoins. 

Si vous arrivez suffisamment à vous organiser, vous pouvez également avoir par exemple, 1 contrat pour une famille qui a besoin que le matin, 1 contrat qui a besoin que l'après-midi et 1 contrat qui a besoin que avant/après l'école. Mais c'est très compliqué à organiser, il faut prendre en compte les trajets, être bien sûr que ça colle niveaux horaires, etc.

En garde partagée, vous êtes amené à garder tous les enfants en résidence alternée (1 semaine chez la première famille puis la suivante chez la deuxième famille). Cela est indiqué dans votre contrat.

Et les parents, ça leur revient à quoi niveau salaire + charges ? 

Pour les parents, cela revient plus cher que votre salaire seul. Étant employeur, il a également les charges patronales à payer (ajoutez au moins 1000€ par mois en plus de votre salaire)

Sachez cependant que les parents ont droit à des aides de la part de la Caisse d'Allocation Familiale et que la majorité des charges patronales leurs sont en partie remboursées (en décalé). Il leur reste au minimum 15% des charges patronales réellement à leur charge, mais c'est quand même une somme conséquente ! 

Il est très utile pour vous de savoir tout ça avant et d'en parler avec les parents. Car je me suis retrouvée à plusieurs reprises devant des parents qui ne s'attendaient pas à ça, qui s'étaient engagés oralement à m'embaucher à partir de telle date et qui finalement m'ont donc laissée tomber quelques jours avant la signature du contrat parce qu'ils ne pouvaient pas assumer financièrement.

D'où le fait que la garde partagée soit vraiment l'idéal pour les parents employeurs. 


Pourquoi travailler à domicile quand on est auxiliaire de puériculture ?

Ici, il ne s'agit que de mon avis personnel. 

Selon moi, nous avons une relation privilégiée avec la famille et avec les enfants. Il n'y a pas de travail en équipe (pas d'autres professionnels de la petite enfance) et il n'y a donc pas de contradiction au niveau de la pédagogie, des méthodes. Il est plus facile de respecter les envies des enfants, comme sortir, faire telle activité à tel moment. Il est également plus facile d'adapter la journée en fonction des enfants, leur rythme est donc totalement respecté. 

Le fait d'être auxiliaire de puériculture, auxiliaire petite enfance ou éducatrice de jeunes enfants ne change rien à ce que j'ai cité plus haut; il s'agit d'une convenance personnelle, de l'envie de changer de lieu de travail, de l'envie de découvrir autre chose, d'apprendre à travailler différemment. 

Quel est notre rôle ?

Exactement le même qu'en structure ! 

- Faire les soins aux enfants. 

- Être le relais des parents. 

- Veiller sur les enfants pendant l'absence des parents

- Leur proposer des activités adaptées à leur âge.

- Leur donner à manger / le biberon.

- Préparer les repas (à voir avec les parents, moi par exemple dans mon premier emploi ils m'établissaient toujours le menu - actuellement, le repas est toujours prêt dans le frigo)

- Entretenir les lieux de vie des enfants (idem, à voir avec les parents mais ne vous amusez pas à laisser la vaisselle des enfants dans l'évier, ou à ne pas balayer/nettoyer après les repas et les activités)

Vous pouvez être amenée à les conduire chez le médecin, coiffeur, ou leur faire prendre leur bain/douche. 

Globalement, vos missions ne changent pas : vous devez tout simplement vous occuper de leur bien-être.

Qu'est-ce que cela apporte aux enfants ? 

Les enfants restent dans un lieu qu'ils connaissent. Ils ont leurs repères, leurs odeurs, leurs jouets, leur maison. Ce n'est pas eux qui doivent s'adapter à un lieu nouveau mais la personne qui vient qui doit s'adapter à eux et à leur lieu de vie.  

Leur rythme est totalement respecté, pas besoin de les réveiller le matin pour être à l'heure ou le soir quand on vient les récupérer. Le matin, vous pouvez arriver pendant qu'ils dorment et partir pendant qu'ils dorment. 

Vous pouvez les faire déjeuner, petit-déjeuner et dîner aux heures qui correspondent aux enfants et non pas aux heures où les repas sont servis (par exemple, au début je les faisais manger vers 12h et les couchais vers 13h, maintenant, ils ont besoin d'être couchés plus tôt et de manger plus tôt, ils mangent donc vers 11h et dorment vers 12h).

Bien sûr, si vous avez des périscolaires, il vous faudra vous adapter aussi à ces horaires (je vous expliquerais mon cas actuel plus bas).

Les enfants peuvent choisir leurs activités bien plus facilement qu'en structure. Si par exemple, à tel moment ils veulent sortir, il est bien plus simple d'habiller 2 ou 4enfants que d'en habiller le double. 

Les enfants savent qu'ils sont chez eux et que, par conséquent, leur parent va forcément finir par rentre à la maison.

Et aux parents ?

Les parents n'ont pas à se soucier d'être à la fois à 9h à la structure et à la fois à 9h au boulot. Ils ont quelqu'un qui vient à la maison, qui sera donc là de manière à ce qu'ils soient à l'heure au boulot et qui, en cas d'imprévu, pourra rester à la maison un peu plus longtemps.

Ils savent également que l'enfant se trouve dans son environnement habituel et qu'il y a donc plus de chance pour que ça se passe bien.
 
Qu'est-ce que cela m'apporte ?

Un réel souffle d'air frais ! 

Après tous les stages que j'ai fais en structure d'accueil de la petite enfance durant mon année de formation, je me suis rendue compte qu'il y avait bien des choses qui allaient à l'encontre de ce que je voulais transmettre aux enfants, de qui je voulais être face à eux.

Selon moi, dans beaucoup de structure et pour différentes raisons (manque d'implication du personnel, manque de moyens, manque de personnel, manque d'organisation, ignorance des professionnels de la petite enfance, manque de formation, etc), il y a un manque de bienveillance et de bientraitance flagrante. Sur tous les stages que j'ai pu faire (4), seulement la moitié mettaient en place ceci au maximum. Or, pour ma part, c'est quelque chose qui me tient beaucoup à cœur. 

Aussi, pour pouvoir travailler plus sereinement sur ceci (eh oui, cela demande beaucoup de travail surtout que ce n'est pas inné chez nous!), j'ai pris la décision de travailler à domicile. Ainsi, je me retrouvais sans jugement de personne, avec pour seule aide, les enfants, leurs réactions et un nombre incalculables de bouquins. 

Dans ce type de cas, vous faites partie de la vie de famille, il faut être préparé à cela autant pour les parents que pour les enfants. Vous passez presque plus de temps chez eux que chez vous. Ils vous confient non seulement leur lieu de vie, mais aussi leurs enfants.

Mise à jour du 05/01/2019 : Je vous en dis plus à ce sujet dans cet article !


Inconvénients du travail à domicile :

- Flexibilité des horaires

Il faut être prêt à rester plus longtemps si les parents ont un empêchement, ou à venir plus tôt - je pense que ce travail n'est pas adapté à vous si vous avez vous même des contraintes comme récupérer votre enfant à la garderie à telle ou telle heure. Pour ma part, je ne considère pas cela comme un réel inconvénient car je considère que je suis là pour venir en aide aux parents.

- Pas de travail d'équipe :

Vous êtes seul face aux enfants pour tout gérer, il faut donc être assez solide pour gérer tout ça (couché / accident / dispute / incident/ crise de colère / crise de larme / activité/ violence, etc) et ne pas trop vite être débordé. Si vous êtes comme moi, cela sera un avantage (voir après).

- Vous travaillez en journée continue

Vous n'avez pas de pause ! Votre pause café se prend avec les enfants, et pour la pause cigarette, n'y comptez même pas avant la sieste. Surtout si les enfants font la sieste en décalé. Il faut être préparé à ça. 

- L'enfant n'a pas les repères « crèche » et les repères « maison »

Il faut essayer de se caler un maximum sur comment font les parents. L'enfant n'aura pas les repères de ce qui se fait à la crèche et de ce qui se fait à la maison. Ici, il est donc d'autant plus important d'avoir un maximum de valeurs pédagogiques qui se rapprochent de celle des parents.

- Il n'est pas possible de mettre autant de distance professionnelle avec les parents et les enfants que lorsque vous êtes en structure (pas sûre que ce soit réellement un inconvénient...)

Avantages du travail à domicile :

Note : Certaines choses que je qualifierai d'avantageuses peuvent être vues comme des inconvénients pour d'autres et vice/versa. Il ne s'agit ici que de mon avis personnel.

- Le fait de me déplacer tous les jours pour aller au boulot.

- Les enfants gardent leurs repères.

- On fait partie intégrante de la vie de famille.

- La relation avec les enfants et les parents est différente de celle que l'on peut avoir lorsque l'on est en structure.

- La sensation d'être réellement un relais pour les parents et pas juste un endroit où ils les amènent parce qu'ils n'ont pas d'autre choix pour pouvoir aller bosser. 

- Pas de travail en équipe

Pour moi, c'est un avantage, comme j'ai pu vous l'expliquer plus haut dans la section qui s'appelle « Qu'est-ce que cela m'apporte ». Pour ma part, je me connais assez pour savoir que j'ai du mal avec les relations entre adultes, encore plus dans un milieu majoritairement constitué de filles comme c'est le cas dans nos métiers.

- Permet d'appliquer au maximum les concepts, les choses importantes qui nous tiennent à cœur :

Vous ne vous retrouvez pas happée par la manière de faire des autres, vous pouvez vous concentrer sur comment vous souhaitez travailler, aborder les choses avec les enfants. Vous n'êtes pas pris dans la routine de l'équipe et n'êtes pas influencé, gêné par comment font les autres personnes de l'équipe.


Et quand les parents travaillent à la maison ?

C'est mon cas cette année, papa et maman travaillent à la maison. Nous ne les voyons pas beaucoup car ils ont leur pièce de la maison dans laquelle ils travaillent. Seulement, cela amène tout de même des avantages et des inconvénients.

Il y a beaucoup plus de séparations parents/enfants, ce qui est plus difficile à gérer. 

Vous pouvez avoir la sensation d'être espionné (ce qui n'est pas mon cas).

Les enfants savent qu'ils sont dans la maison, ils en jouent parfois un peu (crier un peu plus fort pour que papa ou maman descendent, les appeler d'en bas des escaliers). Ils peuvent également être amenés à les réclamer plus souvent puisqu'ils savent qu'ils sont là (surtout la plus grande qui a 3 ans)

Pour ma part, nous travaillons réellement en relais, c'est-à-dire que si j'ai besoin de souffler ou si j'ai un problème que je n'arrive pas à gérer, je peux faire appel à eux pour qu'ils m'aident. Par exemple, la première semaine, je ne couchais pas les enfants car les petits pleuraient beaucoup. La deuxième semaine, je ne couchais pas la plus grande car elle voulait absolument que ce soit ses parents. Maintenant, je les couche tous les deux avec un rituel qui inclus un bisou de maman et papa lorsqu'elle le demande.

Je n'ai pas à aller aux rendez-vous des enfants, les parents étant à la maison ils peuvent s'en charger. Également, bien souvent, ce sont eux qui vont chercher la plus grande à l'école pour 11h30.

Du côté des parents, ils entendent les pleurs/les rires de leurs enfants; je pense qu'il est difficile de prendre sur eux pour me laisser gérer, mais je sais que quand ils entendent les enfants pleurer trop fort et trop longtemps, ils viendront jeter un coup d’œil pour voir ce qu'il se passe et éventuellement m'aider à gérer le problème.

Je pense que côté parent, c'est assez difficile d'aller travailler quand on sait que les enfants sont à la maison, ils ont envie de rester avec eux et d'en profiter.


Comment savoir si on est capable d'exercer à domicile ?

- On se sent d'attaque à tout gérer seul (car il est rare que les parents travaillent à la maison).
- Le travail en équipe est difficile.
- On ne se retrouve pas dans la pédagogie/la façon de faire des structures d'accueil.
- On souhaite pouvoir être dévoué à 1-2 ou 3 familles en particulier.
- On est adaptable en terme d'horaires de début/fin.
- On a envie de tenter de nouvelles aventures.

Conseils : 

Il est très important autant du côté professionnel que des parents de prendre conscience du fait que la personne qu'on accueille va faire partie intégrante de leur vie de famille. Il faut donc bien choisir sa nounou ou la famille. Et croyez-moi suivre son intuition et sa première impression est souvent la meilleure chose à faire. N'hésitez pas à proposer une semaine d'essai pour voir si cela vous convient et convient à la famille.

Note : le travail de nounou à domicile n'est pas du tout être assistante maternelle, vous allez chez les familles, ce ne sont pas elles qui viennent chez vous. 

N'hésitez pas à me poser les questions qui vous viennent à l'esprit, j'y répondrais au mieux. Partagez votre expérience, je suis curieuse de lire des témoignages et vos précisions quant à ce sujet.  

Petits Mots

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Tu peux aussi commenter avec uniquement ton prénom.
  1. Comme d'habitude, ton article est complet et bien écrit, avec l'humour en plus. J'adore��

    RépondreSupprimer
  2. Je me retrouve dans tes expériences car après avoir louper mon entretien d'embauche pour un poste d'apprentie EJE,le CAP en poche,j'ai travaillé comme auxiliaire de crèche. Lors de l'entretien d'embauche,c'est tout beau tout rose; une fois sur le terrain, des pros qui communiquent entre elles puis me reprochent de ne pas m'exprimer;une creche dite Montessori alors que le rythme est à la chaine ... j'ai été viré à la fin du mois d'essai: un soulagement!!! Maintenant Auxiliaire parentale en garde partagée pour 3 enfants(2 BB et une 3 ans ) je revis!!(j'étais avant employé pour 3 enfants de 8,6 et 3 ans mais je ne pouvais pas mettre en place mes inspirations Montessori) Le papa travaille 2 jours par semaine à la maison et passe de tant à autre me demander si tout va bien. J'ai bcp culpabiliser d'avoir été virée mais grace à toi, je vois que je ne suis pas la seule à penser que les EAJE ne sont pas si bien adaptées à ces p'tits loups. Au plaisir de continuer à te lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton message et ton retour d'expérience. Oh oui moi aussi je revis en tant qu'auxiliaire parentale (j'ai d'ailleurs écris un article à ce sujet) ! Les parents sont aussi à la maison nous, mais toute la semaine (sauf quand ils sont en déplacements). Si ça te fait éprouver du soulagement, c'est que c'est une bonne chose - pas besoin de culpabiliser pour avoir été virée d'un endroit qui te faisais te sentir mal; je suis bien contente que cet article ai pu te conforter là-dessus. :)
      Au plaisir de te lire encore sur mon blog ! :)

      Supprimer