Cascades d'Angon.

26 janv. 2018

https://ldmailys.blogspot.com/2018/01/cascades-dangon.html

Juste après la fameuse tempête Eleanor, nous sommes allés faire la randonnée menant aux Cascades d'Angon. Nous nous étions dit que les cascades seraient plus impressionnantes vu les quantités d'eau qui étaient tombées. 


Hors saison, vous avez la possibilité de vous garer sur un petit terre-plein qui sert éventuellement de parking - en pleine saison, je pense qu'il va vous falloir tourner un moment avant de trouver un endroit où vous garer. 

Juste à côté de ce parking, vous avez une première randonnée annoncée d'une durée d'1h30 par « Les Mouilles ». Nous n'avons pas pris ce chemin là car nous avions repéré un autre chemin de randonnée plus bas qui annonçait 50 minutes. 

Montée par le chemin de la Closettaz : 

Nous avons mis 30minutes pour monter jusqu'au chemin menant aux cascades, pourtant, je marchais à pas d'escargot. 

Chemin faisant dans la montagne, vous grimpez sur des feuilles mouillées, sur les cailloux et pour un petit passage il vous faudra légèrement « escalader » - le mot est un peu fort je vous l'accorde. 

Plusieurs petits panneaux vous indiquent les chemins lorsque vous arrivez à la première puis la deuxième intersection.

A la deuxième intersection, vous serez arrivés en haut du chemin menant aux cascades. A l'entrée, vous y verrez les consignes de sécurités. Franchissez la barrière. Le chemin est protégé par des barrières et des grillages. Le sol était trempé d'eau et glissait de boue (mais c'était quand même chouette à condition d'aimer marcher dans la boue)



J'ai beaucoup aimé ce sentier. Vous longez la falaise (aucun passage n'est à découvert, il est protégé tout le long!) dont les rochers sont fascinants en passant dessous par moment - faites attention à votre tête car, à certains endroits, il faudra vous baisser pour passez sous les rochers. 


Pensez à lever les yeux du sol boueux vers les gorges d'Angon en contre-bas, vous aurez également une vue globale sur les cascades.

Petit à petit, vous entendrez le grondement sourd de l'eau qui se jette dans le précipice et arriverez à la première cascade. Imaginez notre étonnement et notre joie lorsque nous avons réalisé que nous passerions juste derrière la cascade ! Eh oui, car un escalier nous permet de descendre derrière la première cascade afin d'accéder ensuite à la seconde. 


Cet endroit est complètement couvert d'eau, premièrement avec la pluie mais aussi parce que la cascade éclabousse le chemin. Faites attention aux glissades et tenez vous aux rambardes ! 

J'ai adoré la texture douce et soyeuse de la pierre lissée au fil du temps par la cascade, n'hésitez pas à laisser glisser vos doigts contre la roche. L'eau au pied de la cascade est très claire, et elle continue sa course dans les gorges en contre-bas. 

Entre les deux cascades - formées respectivement par le Nant-Grenant et le Nant-d'Oy - vous aurez une très jolie vue surplombant le canyon.


Pour accéder à la seconde cascade, il vous faudra escalader la roche à l'aide d'un câble fixé au mur. La montée n'est pas compliquée, très courte, avec des endroits assez larges pour poser vos pieds. Elle ne présente pas spécialement de danger si vous avez les bonnes chaussures et que vous êtes prudent.

En vous penchant prudemment vous pourrez apercevoir le torrent formé par la cascade qui dévale la falaise et se jette dans le canyon. Vous êtes au départ de pistes de canyoning.
Sur le chemin du retour levez les yeux du sol pour admirer la vue, entre la montagne et la falaise, sur le lac d'Annecy.

 
Notes : Ne vous attendez pas à deux cascades immenses : elles le sont en hauteur mais pas en largeur.  

Il est évidemment interdit d'y aller en tongs ou en nus-pieds - pensez bien à mettre des baskets et, si vous y allez après la pluie, des habits qui ne craignent pas trop la boue et l'eau.  

Il vous est possible de commencer la randonnée depuis Talloires. 


Le Pont des Fées :

Vous pouvez continuer le chemin qui mène au Pont des fées (environ 15 minutes). Entre les arbres, vous aurez une très jolie vue sur le lac d'Annecy et sur le château de Ruphy situé à Duingt (il est habité et donc privé et non visitable)


Contrairement à ce que j'ai cru, il ne s'agit absolument pas de la petite passerelle que vous trouverez en première mais d'un pont en pierre (que nous n'avons pas vu du coup...) 

Il nous faudra remonter à l'occasion et je vous ajouterai les photos et mes sensations. 😉

Informations :

Vous avez la possibilité de faire pas mal de randonnées dans le coin. 

Sachez qu'il y a un parking plus haut (La Pirraz) - vous pouvez vous y garer surtout si vous êtes avec des enfants. Il ne vous restera plus que le chemin entre le parking et le sentier menant aux cascades. Le premier étant bien plus facile et moins dénivelé que le sentier montant d'Angon.

Évidemment, il est impossible de faire ces randonnées en poussette et je déconseille le chemin qui mène à la deuxième cascade même avec le porte-bébé !  Ceci étant, rien ne vous empêchera d'admirer les cascades car on les voit très bien juste avant la première chute.


Légende et historie d'Angon :

Voici une petite légende (ou histoire) qui pourrait vous intéresser :

- La dame d'Angon :

« Nous retrouvons rarement les corps de ceux qui se noient au pied du Roc de Chère. Tout s’explique avec la légende.

Bernoline est une jeune châtelaine orpheline et particulièrement belle mais qui se morfond dans son château situé à Angon. A l'époque, les distractions se font rares et la solitude pèse sur la jeune fille.

Un jour, un jeune homme vient lui demander le gîte et le couvert. Il s'agit d'un chevalier, en route pour les croisades.

Après un coup de foudre réciproque et des jours heureux, le chevalier doit retourner au combat pour ne revenir que plusieurs mois plus tard. 

A son retour, ils se marient et vivent deux ans d’un parfait bonheur. Malheureusement, un caprice viendra mettre fin à ce bonheur. 

Bernoline voit passer, un soir, au-dessus de sa tête une étoile sublime. Elle en fait part à son dévoué mari qui promet de la lui rapporter. 

Après 100 jours de poursuites par monts et par vaux, li rencontre, au bord d'une mer, une sirène. Elle lui remet l'astre tant convoité, à une condition : "il faut que tu sois de retour à Angon ce soir, sinon Bernoline mourra". 

Le chevalier repart au grand galop. Il arrive au bord du lac à la tombée de la nuit. Soudain, la tempête se lève. Aveuglé et épuisé, il se trompe de chemin et part en direction de Duingt, sur la rive opposée du lac.

Lorsqu'il se rend compte de son erreur, il hêla un pécheur qui lui offre la traversée en échange de son âme sous 10 années, sinon, Bernoline périra.Le chevalier accepte le marché de celui qui n'était autre que Satan. 

L'étoile fut rapportée à Bernoline et ils vécurent heureux pendant 10 longues années. Jusqu'au jour où il dut quitter sa demeure. Il pria un serviteur d'expliquer à Bernoline la convention diabolique qu'il avait conclue. Elle se jure alors de rapporter son mari. Satan se présente un jour à elle. 

Le diable lui fait alors la proposition suivante : si elle est capable de reconnaître son mari parmi les gens qu’elle croisera tous les jours, son mari sera libéré. Sûre d’elle, Bernoline accepte. 

Quelques mois plus tard, Satan victorieux revient vers elle et lui annonce que son mari lui a été présenté plus d’une dizaine de fois sous des apparences différentes.

Désespérée, Bernoline se jeta depuis le haut du Roc de Chère dans les eaux glacées du lac.

Depuis, Bernoline happe les malheureux qui décident de se baigner à cet endroit, croyant reconnaître son mari.
»

Petits Mots

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Tu peux aussi commenter avec uniquement ton prénom.
  1. Bonjour,
    Je voulais moi aussi passer voir le débit d'eau après le déluge que nous avons eu mais je n'ai pas eu le temps ... merci pour les photos !
    Si vous voulez voir les cascades d'Angon de plus près, vous pouvez visiter mon site web :
    https://www.passion-verticale.com
    Et pour les plus courageux ... je vous accompagne avec plaisir :)

    RépondreSupprimer