Questions d'oral et formation d'AP.

26 mars 2019

http://www.ldmailys.com/2019/03/questions-oral-formation-ap.html

Ah l'oral ! Une fois l'épreuve écrite passée, nous voilà déjà plongé dans la préparation de l'oral. Y a t'il des choses à dire ou ne pas dire lors de l'oral ? Des mots, des phrases qui feront que nous serons directement « éliminé » ? Lors de la préparation à l'oral, je vois souvent des futurs étudiants poser ce genre de questions, pour essayer de demander aux diplômés actuels ce que l'on doit dire pour être sûr d'être prise en formation. Pour ma part, je trouve ça vraiment mal-venu et c'était déjà le cas lorsque je n'étais pas diplômée. Sachez que si ce métier n'est pas fait pour vous, si vos motivations et votre engagement n'est pas sincère, cela se remarquera au cours de la formation : dans vos notes, dans les retours de vos tuteurs de stage, dans vos examens. Quel est l'intérêt de se présenter à un concours qui coûte cher, qui est difficile et pour lequel le nombre de place est limité si c'est pour mentir et faire semblant dès l'entretien (voire même dès l'écrit en y allant au bluff dans les réponses où en ne s'étant même pas entraîné un minimum!) ?

Doit-on dire si il y a un milieu où nous n'avons pas d'expérience ou mentir / rester vague sur le sujet ? 

Bien sûr, de toute manière ça se verra par la suite dans vos stages et vos évaluations. D'autant plus si vous avez une mise en situation professionnelle lors de ce stage. Par exemple, je n'avais pas d'expérience en milieu hospitalier, logique, avec mes diplômes je ne pouvais pas y avoir accès. Mais il se peut aussi que vous n'ayez aucune expérience avec les enfants. Mais en êtes-vous vraiment sûr ? Vous avez peut-être déjà fait du babysitting, gardé vos neveux, nièces ou cousins ! C'est de l'expérience, ça compte !

Lorsqu'on nous pose la question si travailler avec des enfants en situation de handicap ou des grands adolescent peut nous gêner, doit-on dire la vérité, mentir ou rester vague ?

La question m'avait été posée à l'oral. J'ai préféré rester honnête. Non, au jour d'aujourd'hui je ne me voyais pas travailler auprès d'enfant en situation de handicap. Pourquoi ? Tout simplement parce que je n'avais pas les connaissances nécessaires mais que si j'en avais l'occasion, je serai ravie de savoir comment je peux m'en sortir. Et avec les grands enfants ? Idem, je n'avais que 22 ans, ces enfants auraient donc eu seulement 4 ans de moins que moi. Je ne savais absolument pas quelle serait ma réaction face à eux, comment je gérerai les choses. Comment le savoir puisque je n'y ai jamais été confrontée ? Donc, j'attendrai de voir si mes stages m'amènent à ce genre de contact - si c'est le cas, cela répondra à mes questions.

Faut il parler de notre souhait de travailler dans un service en particulier, ou à contrario ne pas vouloir travailler à tel ou tel endroit ? Ou vaut il mieux rester vague et se satisfaire de ce qu'on pourra nous proposer ?

Souvent, les futurs étudiants veulent travailler dans le milieu hospitalier. Les jurys le savent et c'est ce qui les amène à poser cette question. Je n'y ai pas échappé. Manque de bol, moi c'était dans le milieu hospitalier que je ne voulais pas bosser. J'avais hâte d'y faire mes stages pour me conforter ou non dans cette idée. C'est exactement ce que j'ai dis à mon oral. Si vous avez la réponse inverse de la mienne, c'est-à-dire que vous souhaitez bosser dans le milieu hospitalier, vous serez amenés à répondre à une seconde question : Et si vous ne pouvez pas y travailler, que ferez-vous ? Ces questions servent à cibler votre capacité à faire les choses en fonction de ce à quoi vous avez accès, pas à sélectionner x personnes voulant bosser en maternité et x personnes voulant bosser en crèche.

Il est souvent posé la question du projet professionnel : si notre projet à long terme n'est pas de rester AP mais de profiter de formations internes pour évoluer, faut il le préciser ou cela peut-il nous desservir ?

Bien sûr ! Un professionnel quel qu'il soit doit se former tout au long de sa carrière !! Donc oui, profitez de toutes les formations offertes dans votre futur emploi et même en stage c'est un réel point positif.

Si l'on ne souhaite pas rester AP par la suite mais évoluer, par exemple en infirmière de puériculture ou en EJE, dois t'on en parler ?

Honnêtement,je trouve ça dommage de faire une formation d'AP juste parce qu'elle est réputée « plus facile » que les autres. Après, si il y a une logique dans cette démarche, pourquoi pas. Si on vous pose la question, c'est probablement que vous avez laissé échapper un indice faisant penser que vous souhaitez changer de métier par la suite.Vous pouvez aussi par exemple, au fil de la formation, vous rendre compte que ça ne répond pas tout à fait à vos attentes et que, ayant côtoyé des puériculteurs ou des EJE, c'était probablement ces métiers-là qui étaient fait pour vous.

On nous demande de nous présenter, de trouver 3 qualités et 3 défauts nous concernant. Y a t il des traits de caractère particuliers qui rebuteront d'office le jury ? 

Bien sûr que non ! Ici, le but de cette question est de savoir si vous êtes capable ou non de vous remettre en question. Dans la formation et tout au long de sa carrière, il est indispensable de se remettre en question. Notre métier et les recherches par rapport aux enfants sont en constante évolution, il faudra donc évoluer avec ces recherches et s'adapter.

Pour l’oral, doit on se présenter habiller comme pour un entretien d’embauche ou peut on être en tenue de ville classique (jean baskets) ?

Comme à MacDonalds, venez comme vous êtes ! Dans la limite du raisonnable bien sûr. Choisissez une tenue dans laquelle vous vous sentez bien, dans laquelle vous êtes à l'aise. L'oral est déjà assez stressant comme ça sans pour autant ajouter le stress de ne pas être à l'aise dans ses fringues.

Si je n'ai pas encore de financement pour la formation, est-ce que je dois le leur dire ?

C'est normal de ne pas avoir de financement car celui-ci se demande après l'entrée en formation. En posant cette question, ils ont besoin de savoir si vous avez réfléchi à la situation, si vous avez pris conscience des frais de la formation. Renseignez-vous avant l'oral, voyez si vous correspondez aux critères d'admissions pour les bourses, pour le financement par la région, renseignez-vous sur les prêts étudiants, sur les allocations chômage et les allocations au logement. Tout doit être clair pour vous. 

Dois-je mentionner mes enfants ? 

Évidemment !! Vos enfants feront partie intégrante de votre vie durant la formation. Les formateurs voudrons juste s'assurer que vous êtes soutenu durant la formation. Auriez-vous votre mari/votre femme pour assurer à la maison lorsque vous ne serez pas là ? Où irons vos enfants le matin, le midi et le soir après l'école ? Et pendant les vacances scolaires ? Avez-vous de la famille sur qui compter ? Beaucoup de choses que les formateurs aurons besoin de savoir pour mieux vous accompagner toute l'année.

Je n'ai pas de logement, que faire ?

C'était mon cas ! J'ai quand même été prise en formation. J'habitais à Lyon à l'époque, j'ai tout simplement dis que je déménagerai une fois mon contrat actuel terminé et ferai les trajets.

Je n'ai pas de voiture, je fais quoi ? 

Si vous êtes en ville, vous pouvez dire que vous utiliserez les transports en commun, et que si besoin, quelqu'un de votre famille est prêt à faire les trajets. Si vous êtes en campagne, même chose, il faudra que vous fassiez du covoiturage, et que vous passiez votre permis dès que possible ! Le permis est souvent nécessaire pour se rendre d'un lieu de stage à un autre et les horaires de travail ne correspondent pas toujours aux horaires des transports en commun. Là encore, l'objectif est de savoir si vous avez réfléchi ou non à la question.

Le jury vous pose une question à laquelle vous ne savez pas répondre ? 

Au lieu de les baratiner, dites simplement « je ne sais pas ». Ou « je ne connais pas ce sujet mais voilà ce qui me vient à l'esprit lorsque j'entends votre question ».

https://drive.google.com/drive/folders/1nY-BFfvtmFhYGY5V-CC4bfXbzfzidu2K?usp=sharing
 
Notes :

Pour vous entraîner à répondre aux sujets oraux, vous trouverez de nombreux sujets passés sur les réseaux sociaux, que ce soit par votre moteur de recherche ou sur des réseaux types Facebook, dans des groupes dédiés. Beaucoup vous dirons de vous tourner vers l'actualité, personnellement je trouve ce conseil assez vague - de nos jours il est très difficile de faire la différence entre le vrai et ce qui est là pour faire le buzz. Sachez qu'en regroupant un maximum de sujets vous avez des chances pour couvrir tous les gros domaines de la santé et du social (je vous recommande cet article). Vous pouvez aussi vous tourner vers des sites destinées aux personnes qui sont déjà formées ou diplômées comme l'Association Nationale des Auxiliaires de Puériculture qui publie parfois des sujets d'actualité, ou le site internet Les Pros de la Petite Enfance. N'hésitez pas non plus à vous tourner vers les magasines du type Le Journal des Professionnels de l'enfance (vous en trouverez souvent dans les bibliothèques de lycée, dans les médiathèques, vous pouvez en consulter certains en ligne et/ou les acheter). Ceci dit, cela vous aidera uniquement pour la partie argumentation d'un sujet et non pour la partie entretien dont je vous parle plus haut. Pour la partie entretien je ne peux que vous recommander d'être vous-même.

Envoyer un petit mot :

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Tu peux aussi commenter avec uniquement ton prénom.