Weekend franco/Suisse, entre Le Doubs et La Brévine.

9 avr. 2019

http://www.ldmailys.com/2019/04/weekend-francosuisse.html

On est plus habitués à être du côté frontalier au sud de la Suisse, mais comme je vous l'avais dit dans cet article, je souhaitais profiter de nos weekends pour visiter notre cher pays voisin. A la mi-mars, nous avons donc déniché un mignon chalet dans le Doubs. A la base, on devait visiter la Suisse, finalement, on aura passé presque tout notre temps en France. Au retour, nous sommes passés près du lac de Neuchâtel, et je sais déjà que notre prochain weekend sera là-bas. On a découvert un département absolument superbe, le Doubs était en crue, les paysages étaient sublimes, entre montagne, neige et paysages vert qui me faisait penser aux paysages de cartes postales de l’Écosse. 

Notre logement Airbnb :

Je ne vous parle pas souvent de nos logements, nous faisons toujours au moins cher et au plus pratique. Ce weekend, nous n'avons pas fait d'exception, mais on s'est retrouvé dans un logement vraiment trop mignon. Perdu au milieu de nulle part, sans Wifi, ni réseau. La route pour s'y rendre est super jolie, il n'y a personne à quelques kilomètres à la ronde, la neige fondait tout juste et nous avons mis très peu de temps pour nous rendre aux points d'intérêt des alentours. Si vous allez un jour dans ce coin-là, je ne peux que vous recommander cet endroit (enfin, si vous êtes seul, en couple ou que vous avez des enfants en bas-âge seulement, ensuite ça devient trop petit). Par ailleurs, de nombreuses brochures touristiques étaient à disposition ce qui est vraiment génial quand on ne connaît pas la région.

 
La Brévine :

La Brévine se trouve en Suisse, nous n'avons pas visité le village en lui-même mais je voulais absolument voir le Lac des Taillères. Les photos et les descriptions de l'endroit m'avaient vraiment donner envie d'y passer un weekend. La petite Sibérie Suisse, ça fait rêver non ? Dans ce coin-là, les températures sont déjà descendues jusqu'à - 40°C ! Il faisait 4°C lorsque nous y sommes allés, le vent était glacé. Le lac était, bien sûr, encore totalement gelé et les paysages enneigés. Vous pouvez faire une partie du tour en voiture, mais ce n'est clairement pas pratique car on ne se croise pas à deux voitures, le chemin est trop étroit. Nous n'avons pas fait tout le tour, premièrement parce que nous étions à pieds (il y a un parking un peu plus loin). Ensuite parce que je ne voyais pas de chemin sur l'autre rive (il était peut-être enseveli sous la neige) et parce que plus on marchait, plus l'autre rive me paraissait éloignée. L'hiver, il est possible (à vos risques et périls) de faire du patin à glace ou de marcher sur le lac. Autant vous dire que nous n'avons même pas tenté étant donné le soleil qui brillait et parce que la glace du bord du lac avaient déjà commencé à fondre. L'épaisseur de la couche de glace n'est pas mesurée, ni sa solidité, d'où le fait que toute aventure sur la glace soit sous notre propre responsabilité.

 
Le Doubs :

Nous avons souvent longé la rivière du Doubs durant le weekend. J'ai adoré ces paysages. La rivière avait largement débordé sur les champs alentours tant il avait plu. Tout était recouvert d'eau et la rivière avait doublé voire triplé de largeur. Souvent, Maps nous indiquait le fleuve plusieurs centaines de mètres au loin alors que nous l'avions à une dizaine de mètres. Ça a rendu les paysages mystérieux, leur donnant un air écossais et la beauté des lieux ne nous a pas lassés du weekend.

 

Pontarlier :

Je n'ai pas forcément apprécié cette ville. J'en avais beaucoup entendu parler, alors je ne l'ai peut-être pas découverte correctement, peut-être que j'avais besoin ce weekend-là d'être uniquement au contact de la nature (si vous me lisez depuis un moment, vous savez que les villes et moi, ça fait deux généralement). Dans les brochures que mettent à disposition les personnes qui nous louaient l'Airbnb il y avait un petit circuit patrimoine historique. Évidemment, j'avais oublié la brochure le jour où nous y sommes allés. Pas de chance. La ville se parcours facilement à pieds. En nous enfonçant dans les ruelles à l'entrée de la ville nous avons trouvé des places de stationnement gratuites. Comme partout, je pense que ce doit être plus difficile en haute-saison. Sur le site web de la ville de Pontarlier vous avez plusieurs circuits proposés : historique, religieux, et même un circuit pour les enfants qui s'appelle « à pas contés ».

 
💖 La source bleue :

C'est une très courte balade qui vous mène à une source à la couleur bleue turquoise dans un écrin de forêt. Avec la fonte des neiges et les tonnes de pluies qui étaient tombées avant notre arrivée, nous avons eu la joie de nous promener à côté de rivières particulièrement abondantes et furieuses. Le débit d'eau était vraiment dingue et je suis restée un moment à me demander comment autant d'eau pouvait sortir d'un seul et même endroit - j'étais loin d'imaginer ce qui m'attendait ensuite. La balade est très accessible, une partie est possible en poussette à condition qu'elle soit un peu tout-terrain. Mais la balade ne dure pas plus de 10 minutes et il n'y a aucune montée. Vous devez pouvoir faire une randonnée plus longue car j'ai vu un sentier qui montait sur la droite en arrivant au petit ponton.

 
Lac Saint-Point :

Il se situe juste à côté de la source bleue, vous passez forcément devant lorsque vous y allez puisque vous longez le lac. Vous avez bien sûr la possibilité de vous promener autour du lac, et probablement d'y faire des activités telles que pédalos, baignades, etc. Choses que nous n'avons pas faites puisque nous étions en hiver (et que de toute manière ce n'est pas le type d'activités que l'on apprécie forcément). Le lac est vraiment beau, il était d'un joli bleu ciel tant la météo a joué en notre faveur ce weekend là.  


💖 Château de Joux : 

Perché sur son rocher, il domine le village de Mijoux-et-Cluse et il semble guettait tout ce qu'il se passe au loin. Les falaises abruptes sont absolument superbes et forment de petits dunes verticales qui rendent le lieu encore plus majestueux. Pour accéder au château, il vous suffit de suivre les panneaux - vous pouvez monter jusqu'en haut en voiture. On a été étonné de trouver l'endroit vide puis nous avons vite compris en voyant l'affiche qui nous indiquait que cette merveille fermait pendant la saison d'hiver et qu'elle rouvrirait le 30 mars. Raté ! Tant pis, l'extérieur derrière les contreforts, était déjà très joli. Nous avons bien sûr fait nos curieux en regardant par l'immense serrure de la grande porte mais ce qu'on a vu nous a déjà convaincu : sa visite vaut le coup !! Nous avons pris le temps de monter sur la petite colline et de faire un petit tour. On a vu la partie arrière, qui devait probablement être habitée au vu des toits de chaume (ou en tout cas ça y ressemblait) et des petites cheminées.
Tarifs adultes : 7,50€, enfants (6 à 14ans) : 4,50€, tarifs réduits : 6,50€, famille (2 adultes + 2enfants) : 20,50€, moins de 6ans et personnes en situation de handicap : gratuit.
 

💖 La source de la Loue : 

C'est l'endroit qui m'a le plus impressionnée. Bonne marcheuse que je suis j'ai beaucoup râlé en descendant la pente qui y mène, elle est raide et je m'imaginais déjà devoir tout remonter. Arrivée en bas, le spectacle fût de taille. Autant vous dire que j'ai immédiatement arrêté de râler. Il n'y avait pas beaucoup de monde. La puissance de la source qui jaillit de la caverne était incroyable. La paroi de calcaire, en demi-cercle, haute de 100m qui surplombe la source est d'une beauté à couper le souffle. L'endroit a été aménagé, ce qui vous permet de passer au-dessus des cascades que forme le court d'eau de la source - c'est assez incroyable et ça donne un peu le vertige, le débit de l'eau est tellement puissant ! Vous avez la possibilité par la rive gauche d'accéder au barrage et d'atteindre l'usine électrique. Sur la rive droite, le sentier monte un peu et surplombe les gorges de Nouailles sur 2km. Le sentier n'est pas du tout sécurisé par des barrières et est plutôt étroit - soyez donc très prudents. Le site n'est pas à l'abri de crues. La descente vers la source est possible en poussette mais je pense que ce n'est quand même pas le moyen le plus pratique. La descente prend environ 10minutes, la montée doit prendre environ 10/15minutes également (sauf si vous êtes comme moi, vous mettrez probablement plutôt 15/20minutes). Il y a un parking gratuit en haut. 

Avant de prendre la route qui descend vers la source, j'avais repéré une chapelle bien trop mignonne perchée sur une colline toute verte. Au retour, nous y sommes donc montés. Il n'y a pas de parking aménagé en haut, il vaut mieux se garer en bas et monter à pieds. Nous étions hors saison donc pas de soucis pour nous. Cette chapelle grise et blanche - Notre-Dame des Anges - est vraiment à l'endroit idéal et semble veiller sur tous les alentours.

 

Montbenoît :

J'avais repéré dans les guides la jolie abbaye de Montbenoît. Nous l'avons aperçue de l'extérieur sauf que bien évidemment, nous y sommes allés un dimanche - à 10h (je me suis d'ailleurs rendu compte que nous faisions à chaque fois la même chose - il va falloir y remédier!). Comme il s'agit aussi de l’Église du village, nous ne sommes pas entrés, pour ne pas déranger le service religieux si il avait lieu.

 
💖 Le saut du Doubs : 

A la frontière Suisse, faisant partie du village de Villers-du-lac, vous pourrez faire une courte randonnée afin de vous émerveiller devant le saut du Doubs. Lorsque vous entrez « Saut du Doubs » sur Maps, il vous emmène au départ des bateaux faisant les croisières. Pour nous c'était fermé puisque nous étions hors saison. Nous avons donc cherché le parking le plus proche du saut. Vous pouvez aussi entrer « Belvédère du Saut du Doubs ». Nous avons fait uniquement la randonnée menant au saut mais il en existe d'autres, notamment pour aller jusqu'aux balcons dont je vous parlerai ensuite. Il faut vous garer en haut sur les premiers parkings - la descente est assez raide et dure environ 20 minutes. La remontée a été plus facile que je l'imaginais, nous avons mis environ 25/30 minutes je pense. Vous arriverez au débarcadère, de là, il vous faudra marcher encore environ une dizaine de minute pour arriver aux belvédères. Vous avez le choix du belvédère du haut ou celui de bas. Faites les deux car ils n'offrent absolument pas la même vue. Celui du bas vous permet de surplomber la chute d'eau - celui du haut de la voir complète. 

Le bruit assourdissant des chutes est apaisant, j'ai à nouveau ressenti l'immensité et la puissance de la nature. La force de la chute fait arriver les gouttes d'eau même au belvédère du haut - ce qui est assez impressionnant. Tout du long je me suis imaginée qu'il s'agissait d'une miniature des chutes du Niagara (que nous devrions aller voir d'ici la fin de l'année). Cet endroit est vraiment incroyable et que vous passiez vos vacances dans le Doubs ou proche de Neuchâtel : c'est un immanquable !

Belvédère du haut : accessible en poussette - toute la descend est également accessible en poussette car il y a une route goudronnée qui descend jusqu'en bas (pour les personnes en situation de handicap). 
Belvédère du bas : inaccessible en poussette jusqu'en bas mais vous pouvez la laisser juste en haut des escaliers, vous avez ensuite quelques marches à descendre seulement. 
Hors saison : les habitants des alentours descendent en voiture jusqu'aux barrières (après les premiers parkings vous continuez à descendre malgré le sens interdit).

 
 
💖 Les balcons des bassins du Doubs :

Vous pouvez y accéder, soit à pieds depuis le Saut du Doubs. Soit en voiture en suivant les panneaux. Vous avez un endroit pour vous garer à l'orée de la forêt et vous marchez ensuite 5 minutes pour accéder aux balcons. La couleur de l'eau est absolument sublime, elle a pris une couleur vert émeraude lorsque le soleil a percé à travers les nuages. 

Autres endroits à ne pas louper dans le coin :

Lac de Remoray : anciennement connu sous le nom de lac Savoureux. Il se situe à une vingtaine de kilomètres après le lac de St-Point quand vous venez de Pontarlier au nord (avant si vous venez du sud)

Saut de Brot : il se situe dans le val de Travers, entre Noiraigue et Boudry (Suisse). Il s'agit d'une randonnée dans les gorges de l'Areuse. Vous avez deux possibilités, partir depuis Champs-du-Moulin jusqu'à Boudry, le trajet est de 7,5km et dure environ 2h c'est la plus belle partie et la plus impressionnante. Pour ceux qui le voudraient, vous pouvez aussi partir de Noiraigue, la durée est d'alors 3h. Enfin, pour les plus jeunes ou les familles, il y a la possibilité de faire seulement 4,5km des gorges en partant de Chambrelien. L'endroit étant peu au soleil il vous faudra vous munir de chaussures de marche et de prudence.

Défilé d'Entreroches : nous y sommes passés en voiture lorsque nous avons pris la direction du saut du Doubs. C'était spectaculaire ! Je n'ai aucune photo car les endroits pour s'arrêter étaient de l'autre côté de la route et, quand il y en avait du notre ils n'offraient aucune vue sur les défilés. Je me suis donc contentée de garder les yeux grands ouverts !

Sentier découverte des rives du lac de Bouverans : le sol calcaire de ce lac, percé comme du gruyère, permettrait au lac de se vider totalement en une semaine ! Sur ce sentier de 2km sur les rives du lac, vous trouverez des panneaux, des bornes sonores vous permettant d'écouter le chant des oiseaux, des témoignages. Des points d'observation sur pilotis vous permettrons d'accompagner cette découverte pédagogique de l'endroit.

Sentier Drugeon et Dragons : il s'agit d'un parcours familial et ludique qui vous fera partir à la découverte du village de La-Rivière-Drugeon et de sa broche disparue. Ce bijou apporte force et courage à son propriétaire ce qui motivera sans aucun doute vos enfants ! Des fascicules sont disponibles pour vous accompagner durant cette promenade. 


Comme vous pouvez le constater, j'ai adoré la partie de ce département que nous avons découverte (un peu par hasard en suivant nos envies) - d'ailleurs Doubs Tourisme si vous avez d'autres endroits à me conseiller ou que vous avez envie de me faire partager le reste de votre région je suis ouverte à vos propositions de découvertes ! 😉

Vous connaissez cette région ?

Petits Mots

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Tu peux aussi commenter avec uniquement ton prénom.
  1. Je ne connais pas le coin mais à en croire tes photos, il y a l'air d'avoir des endroits vraiment sympas pour faire des randonnées :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vraiment ! Même si nous avons fait surtout de courtes balades. Il ne s'agit là que d'une infime partie du département (et de la région du coup) mais j'espère vraiment y retourner un jour. Je te conseille d'y aller les yeux fermés (avant la saison estivale car ensuite ce doit être pris d'assaut par le tourisme et peut-être moins agréable).

      Supprimer
  2. Coucou,
    je ne connais pas du tout ce coin de France et je dois dire que ton article donne envie de s'y rendre pour découvrir tout ça! Et que tout est beau, cette verdure, cette eau, ces paysages... Ressourçant à souhait ! :)

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Lucie pour tes commentaires réguliers - ça me touche beaucoup de savoir que tu reviens régulièrement sur le blog. :)
      Si tu as l'occasion vas-y ! Comme je le disais à Emma, peut-être pas en période estivale - surtout si tu veux voir les cascades et les sources à leur maximum. Je n'avais jamais été autant charmée par un endroit en France (si, par la Provence). :D

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup tes photos. La nature est très belle, et ça donne vraiment envie d'aller y faire un tour :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Florence ! :) Je te conseille vivement le coin pour un retour aux sources et à la nature. Essaye de privilégier le début du printemps après la fonte des neiges si tu peux.

      Supprimer