Une semaine sur les traces de la Résistance, dans le parc du Vercors.

8 oct. 2019

https://www.ldmailys.com/2019/09/resistance-parc-du-vercors.html
Le Vercors, à part rapidement pour aller skier, je n'y avais jamais mis les pieds. Pourtant, ce parc est d'une importance capitale dans l'histoire de la Résistance. Une grande partie de notre séjour à donc été guidée par la Résistance. Presque chaque lieu visité, ayant un rapport avec cette partie de l'Histoire. Je n'avais jamais appris autant de choses sur ce pan de l'Histoire qu'en ayant passé la semaine là-bas. Forcément, quand on te raconte tout ça assis derrière un bureau, c'est loin d'être intéressant. D'autant plus que mon collège, se situait à 2h de route d'ici. Pour ceux et celles qui me suivent sur Instagram, je n'ai pas posté de photos de ce séjour, car mon téléphone avait rendu l'âme la veille de partir (pratique). Du coup, vous les aurez toutes ici, en avant-première !

Autrans :

C'est à Autrans que nous avons posé nos valises. Il nous fallait un endroit un peu central, et pas trop cher. Je connaissais Autrans et Méaudre pour y être allée skier à deux reprises mais je n'y avais jamais mis les pieds en été. Si le village en lui-même n'a rien de très touristique, vous y trouverez le nécessaire et du calme. En périphérie du village, nous avons testé la luge d'été. Une descente est à 7€ pour une ou deux personne. La photo souvenir 4€ (pour une qualité médiocre, mais avec le souvenir tout de même). Je ne suis pas une grande fan de vitesse, et en plus, la côte montée par la luge est tout de même assez raide, donc ensuite, vous avez une vue à pic lors de toute la descente. Le fait de pouvoir freiner à notre guise m'a rassurée (contrairement aux manèges d'une manière générale dont le principe est pourtant le même). Au final, nous étions à 1h30 au moins de l'autre bout du parc.

 

Notre logement :

Nous avons donc déniché un Airbnb. Nous l'avions choisi au moins cher, et au plus pratique : pouvoir cuisiner sur place. Nous avons été agréablement surprise l'une et l'autre en arrivant car le logement était bien plus grand et bien mieux aménagé que ce que les photos sur Airbnb le laissait paraître. Nous avions donc une cuisine, salon, salle à manger avec un canapé clic-clac, une salle de bains avec WC séparé et une chambre avec un lit superposé à l'intérieur. Un peu à l'écart du centre du village mais à seulement 15 minutes à pieds, au calme, avec une jardin partagé. Je vous le recommande donc pour votre séjour.

Belvédère du vertige des cimes :

J'avais repéré cette randonnée sur Internet, elle montrait d'en haut, une vue incroyable sur la vallée. Autant vous le dire de suite, après 2h de montée dans le brouillard, la vue là-haut était complètement bouchée. Cependant, la montée et la randonnée étaient quand même chouettes. J'adore le brouillard en montagne, il fait frais malgré l'effort et l'ombre du brouillard autour des sapins rend l'ambiance mystérieuse et incertaine.

 

La cascade blanche :

Nous sommes allées y pique-niquer, il y avait beaucoup de monde, la cascade était loin d'être au summum de son débit d'eau, l'endroit, bien que fréquenté, ressemble tout de même à un havre de paix. Disons qu'il pourrait l'être en tout cas. Je ne vous conseille pas de faire la route pour la voir en été, il y a une courte marche de 10 minutes pour y accéder. Par contre, je serai curieuse de savoir à quoi elle ressemble en hiver. Je l'imagine magnifique, bien plus que cet été.
 

Combe Laval :

Cet endroit est absolument fabuleux. Vertigineux aussi. Dans le style, ça me fait beaucoup penser aux défilés de Ruoms, en Ardèche. Il s'agit de plusieurs tunnels, creusés et formés à même la roche, à flanc de falaise. Tout en haut du col, vous pouvez voir l'ensemble de la Combe Laval, et en contrebas, le monastère dont je vous parle un peu plus loin. Depuis les gorges de Combe Laval, vous aurez la possibilité de vous arrêter à plusieurs reprises (rapidement) pour observer ce qu'il se passe autour de vous. Une fois à la fin des gorges, vous pourrez admirer, d'un autre point de vue, tout ce que vous viendrez de descendre en voiture.

Gorges de la Bourne :

Le parc du Vercors n'ayant pas énormément de routes principales, nous sommes passées à plusieurs reprises dans ces gorges. Vous longez la rivière, et frôlez les rochers au-dessus. Selon la taille de votre voiture, il se peut que vous vous fassiez plusieurs fois la remarque que vous ne passerez jamais. Alors si, vous passerez, étant donné que le mini-bus devant nous est passé. Vous n'avez bien sûr aucune visibilité sur ce qui arrive en face, et dans certains passages il vous est impossible de passer à deux voitures.

Grotte de Choranche: 

Là encore, c'est un endroit fabuleux que nous avons découvert. J'en avais visité des grottes, mais j'avoue que celle-ci m'a particulièrement impressionnée. Des milliers de stalactites pendent au plafond de la grotte, un lac souterrain vert d'eau se trouve à l'intérieur. La personne qui nous a fait visité était très intéressante et la visite enrichissante. Il y fait froid par contre, seulement 10°C en plein été. Nous avons également assisté à un spectacle sons et lumières dans une partie haute de la grotte. Tout était parfaitement organisé, les lumières au bon endroit pour nous faire découvrir toutes les irrégularités de la façade. Je vous la recommande absolument si vous êtes dans le coin. 

Tarif : 24€ pour deux adultes. Les visites sont uniquement guidées.

 
Léoncel :

Je n'avais jamais vu un village aussi minuscule. Tellement petit que je me suis demandée où était la deuxième partie. Pourtant, en Ardèche, les petits villages, y'en a. Mais celui-ci se compose d'un restaurant, de l'abbaye, d'un cimetière et d'une petite place devant l'abbaye. Mis à part pour découvrir un minuscule village, il ne sert pas à grand chose de venir jusqu'ici.

Mémorial de la Résistance :

Incontournable, bien sûr. C'est ici que vous ferez un retour dans le temps. A travers des expositions, des témoignages, des photographies, des films. Vous prendrez l'ampleur de ce qu'il s'est déroulé ici en plein figure. Tout est expliqué en détail, sans filtre, sans exagération. Même sans être particulièrement émotif, je suis sûre que c'est une visite qui touchera petits et grands. Faites tout de même attention avec les plus jeunes, certaines photos, certains mots peuvent choquer; il faut donc bien les accompagner dans cette visite. Pour les plus jeunes, je vous recommande cette bande-dessinée en 5 tomes que j'ai trouvée bien adaptée : Les enfants de la Résistance.

Le billet combiné avec le Musée de la Résistance coûte 9€/adulte.

 
Monastère orthodoxe Saint-Antoine-le-Grand :

Pour le trouver, il vous faudra emprunter de minuscules routes. Il se trouve tout au bout, dans une voie sans issue. La visite de la petite église est payante, mais pour voir le bâtiment en lui-même il vous faudra simplement contourner le monastère pour pouvoir l'admirer dans toute sa splendeur. C'est un détour qui, selon moi, vaut le coup. Peut-être aussi parce que mon amie m'a parlé un peu de la religion et de la différence entre les orthodoxes et les catholiques mais j'ai beaucoup aimé.

Entrée : 3,50€/adulte.



Grotte de la Luire :

Ce fût la visite la plus originale de tout notre séjour. Nous l'avons faite avec un guide qui nous a raconté des tas d'anecdotes et de légendes sur la grotte. La visite s'est faite à la lanterne (il y a tout de même l'électricité à plusieurs reprises que que nous puissions voir ce qu'il y a autour de nous). Nous avons donc réalisé notre bougie à la cire d'abeille et commencé la visite lanterne en main. A l'entrée, gravée dans la roche, vous pourrez découvrir le démon censé habiter la grotte. Une femme serpent, avec des ailes de chauve-souris, nommé la Vouivre. En vieux-celte, « Vouvire » se dit « Luire », c'est d'ici que vient le nom de la grotte. Personne ne sait, encore aujourd'hui, où se trouve la source de l'eau sortant de la grotte lors des pluies. Personne ne sait non plus prévoir quand sortira cette eau, à quelle puissance. Elle a d'ailleurs de nombreuses fois emmené sur son passage le village en contrebas. La grotte de la Luire a également servi de refuge durant la Résistance.

Tarif : 9€/adulte.

 
 
Nécropoles de la Résistance :

Dans le Vercors, vous pourrez trouver plusieurs Nécropoles. Ce sont les endroits où ont été enterrées les personnes mortes durant les combats / les attaques. Ce n'est pas une visite des plus joyeuses, tout comme le Mémorial, mais elles sont essentielles pour comprendre cette période. A celle de Vassieux-en-Vercors, tout près du musée vous trouverez des explications quant à certaines personnes ayant joué un rôle dans la Résistance. Il y en a un second à Saint-Nizier-du-Moucherotte. L'Histoire y est plus forte qu'à la seconde, c'est ici que les Résistants ont tenu tête aux nombreux assauts allemands du 13 juin 1944. Au-dessus, surplombant le paysage, vous trouverez les Trois Pucelles. Trois pics de montagne où vous pouvez randonner, si vous en avez le courage.


Pont en Royans :

Pont-en-Royans est un village dont vous avez sûrement déjà entendu parler. On le voit souvent sur les photos touristiques de la Drôme car il est célèbre pour ses maisons à flanc de falaises, colorées et surplombant la rivière à plusieurs dizaines de mètres. J'ai déjà découvert beaucoup de villages campagnards, en pierres, avec de fines ruelles, beaucoup de touristes et peu de passage. J'avoue ne pas avoir été complètement charmée par celui-ci. Par contre, vous pouvez vous y arrêter et descendre jeter un œil, ou les voir d'en haut (mais d'en bas c'est quand même plus impressionnant) à ces maisons à flancs de falaise car ça vaut vraiment le coup d’œil. A l'entrée du village, vous pourrez vous garer sur des places blanches, en bord de route.

 
Belvédère du col du Rousset :

Si vous y passez, faites y un petit stop. Le spot n'est pas très accessible, surtout quand l'on sort du pont. Il y a très peu de place et c'est vite le bazar. Pour ne pas se retrouver coincée, nous sommes sorties à peine 5 minutes. La vue vaut le coup d’œil, tout simplement parce que vous surplombez la vallée et surtout, vous pouvez apercevoir en contrebas une route, qui descend en serpentant, à flanc de falaise. Comme ça, pas besoin d'un drone, c'est à la vue de tous.


Musée de la Résistance :

Je l'ai trouvé beaucoup moins intéressant que le Mémorial. Tout simplement parce que je suis une personne qui décroche beaucoup trop facilement lorsqu'il y a beaucoup d'informations. Il est moins interactif que le Mémorial. Tout est réuni dans une même pièce et tout est un peu « l'un sur l'autre ». Il faisait aussi très chaud, malgré les ventilateurs (la pièce est petite, et il y avait du monde). Cependant, vous y apprendrez des choses très différentes. Sur les uniformes, la vie à cette époque, le matériel utilisé, etc, etc. Tous les petits détails qui ont fait les grandes choses.

Plaine d'Herbouilly :

La plaine d'Herbouilly est un petit plateau au cœur de la forêt. Un espace vallonné, entouré de sapins et de montagnes. Un espace apaisant, magnifique avec toutes ses fleurs. Il y fait chaud ou frais, en fonction de l'endroit où vous êtes dans la plaine. Ici, vous pourrez laisser vos enfants courir en toute liberté, sans avoir à vous inquiéter de l'endroit où ils se trouvent, car à moins qu'ils s'éloignent dans la forêt, vous les verrez partout. C'est l'endroit idéal pour passer une journée en famille, entre amis, ou faire une petite randonnée que vous apaisera. De la plaine, partent plusieurs autres sentiers de randonnées, si vous souhaitez allonger le chemin. Pour notre part, nous l'avons simplement traversée d'un bout à l'autre avant de rebrousser chemin (ce qui nous a pris environ 30minutes).


Plateau d'Ambel :

Le panorama que j'ai le plus aimé du voyage. Cette sensation de grandeur, de surplomber le monde. La beauté du paysage. La vallée en contrebas, la conscience de longer le flanc de la falaise tout en se sentant en extrême sécurité. Ces montagnes, extrêmement belles. Je pense que, du côté où nous étions, nous n'étions pas totalement du côté du plateau d'Ambel. Je crois que nous l'avions plutôt en face de nous. Si vous avez le temps, faites les deux côtés. Sinon, je ne peux que vous recommander celui avant le pont, celui où il n'y a pas les panneaux.

 
 

Vous connaissez l'Histoire du Vercors ? Vous y avez déjà été ?

Envoyer un petit mot :

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Tu peux aussi commenter avec uniquement ton prénom.