Grand soleil, au parc national Forillon.

26 nov. 2019

https://www.ldmailys.com/2019/11/parc-national-forillon-gaspesie.html

Vous connaissez ce jour de récompense où, après avoir une semaine de mauvais temps, soudain, le matin au réveil, le ciel est bleu, le brouillard s'est levé et les nuages ont fui ? Nous c'était ce jour-là, notre jour de répit. Celui qui nous a permis de souffler un grand coup et de reprendre l'espoir que le beau temps puisse se montrer de temps en temps. Celui où on s'est dit qu'il allait nous être possible de monter en altitude, de voir l'horizon et de marcher en forêt sans kaway, sans être trop trempés. Ce jour là, nous avons croisé Les Pious Pious Voyageurs, et je vous invite vraiment à suivre leurs aventures (et mésaventures). Ils sont partis en tour de l'Amérique, pour 18 mois, en camping car, avec leurs deux enfants. Un projet vraiment génial, qu'ils racontent sur leur page Facebook et leur blog !

Le parc national Forillon est juste en bordure de Gaspé, tout au bout de la péninsule. C'est d'ailleurs d'ici, que vous pourrez apercevoir la fin de la chaîne montagneuse des Appalaches. Ici également que vous verrez « le bout du monde » ou plutôt « là où la terre prend fin ». Pour accéder au parc il y a deux entrées, la première au nord et la seconde au sud. Le parc est immense, mais seulement une partie est payante. Celle où il y a les endroits touristiques. Le parc est géré par Parc Canada. En basse saison, le tarif d'entrée est de 5,65$ et en haute saison : 7,80$. Comme dans tous les parcs, il est impossible de camper en-dehors des campings. Peu importe de quel côté vous vous trouvez, vous aurez une vue superbe sur les côtes, d'en haut, ou d'en bas. Nous avons eu vraiment beaucoup de chance d'avoir beau temps car les vues sont incroyablement belles et les côtes, la couleur de l'eau, magnifiques également. Nous avons vu notre premier ours noir, premier et dernier.


Les endroits à ne pas manquer :

Il y a d'autres lieux que ceux que je nous avons arpentés à découvrir. En une journée, il est impossible de tout faire mais je tenais tout de même à vous les noter par ici, ça peut toujours vous servir si vous choisissez d'y passer deux jours ou que vous êtes assez sportifs pour faire plusieurs longues randonnées dans la journée. Sur la route du parc, nous avons découvert le phare de Pointe-à-la-Renommée, ainsi que le plus grand phare du Canada - je vous en parlais dans cet article !

Pour les enfants, rendez-vous aux accueils des parcs pour vous procurer des cahiers d'activités Xplorateurs Parcs Canada. Il y a d'ailleurs plein d'activités familiales organisées au sein du parc. 

Par l'entrée Nord, vous pouvez vous lancer dans le sentier des Bancs, une randonnée longeant la mer sur 2 km, qui vous donne une vue superbe sur les falaises. Elle traverse entre le centre d'accueil de l'entrée nord jusqu'au camping des Rosiers. Nous étions à la base partis pour la faire sauf qu'après la randonnée du Mont-Saint-Alban, nous étions complètement KO.

Côté Sud, vous trouverez également bon nombre de randonnées, notamment celle menant au phare du Cap-Gaspé, tout au bout du parc. Le site patrimonial est également de ce côté, tout comme le centre récréatif où vous aurez piscine et jeux pour les enfants. Vous pourrez même vous laisser tenter par la pêche à quai si c'est quelque chose qui vous plaît. Enfin, toujours au sud, vous pourrez faire un arrêt à Fort-Péninsule où avait été aménagé le nécessaire durant la seconde guerre mondiale ainsi que Penouille : marais salé et anses sablonneuses accrochés à la terre.

Dans l'autre partie du parc, vous trouverez également d'autres randonnées qui prennent leur départ à l'Anse au Griffon, au Cap Bon-Ami, à la Grande-Grave ou encore au centre opérationnel qui se trouve juste avant Cap-aux-Os.


Cap Bon Ami :

Vous accéderez au Cap Bon-Ami par l'entrée nord du parc. C'est un lieu incontournable pour l'observation des phoques et des fous de Bassan. Il y en avait tellement qui volait au-dessus de nous, autour de nous. Et dans l'eau en contre-bas, des dizaines et des dizaines de phoques nageant dans la mer. Nous avons passé un moment a observer les fous de Bassan plonger bec le premier, tels des flèches dans la mer pour pécher leurs poissons. C'était assez impressionnant. Un véritable spectacle maritime. Je pense que vous devez même pouvoir apercevoir des baleines. Nous sommes ensuite descendus sur la plage de galets en contrebas. Le site a été aménagé et vous pouvez descendre grâce à un escalier. En bas, vous pourrez profiter de la mer, du calme en marchant un peu plus loin, de l'horizon.

 

Sentier Les Graves :

Nous avons fait uniquement une petite partie de ce sentier, celle de la Grande-Grave qui est relié au tour du Mont-Saint-Alban. Le lieu n'a rien de particulier si ce n'est que vous êtes en bord de mer. Le sentier Les Graves, lui, continue jusqu'au Cap Gaspé, et à ce qu'ils appellent « Le bout du monde ». Pour faire cette randonnée, je vous conseille d'entrer par l'entrée sud et de vous poser au parking qui se trouve après l'Anse aux Amérindiens, car la randonnée est longue et qu'à moins d'être sportif, vous n'aurez probablement pas le courage de retourner côté nord (surtout que la partie Grande-Grave monte énormément et qu'il est impossible de faire une boucle car toute une partie du littoral est inaccessible). A la base, j'avais très envie de faire cette randonnée, sauf qu'après celle du Mont-Saint-Alban, je ne me voyais pas du tout repartir sur une randonnée de 3h. L'endroit a tout de même l'air hyper mignon, et la vue sur la mer est probablement magnifique, je vous conseille donc grandement de tenter l'aventure si vous pouvez !


Sentier La Chute :

Nous ne l'avons pas vu en passant la première fois, le parking menant au sentier est situé sur l'unique route traversant le parc du nord au sud, la route 132 (route des navigateurs). Entre les sapins et les érables, le sentier descend jusqu'à la cascade. La cascade aurait pu être très jolie si les arbres n'avaient pas chuté sur ses côtés. Mais la randonnée est fraîche, les couleurs de l'automne présentes et c'était le calme plat puisque nous avons croisé seulement quelques rares personnes. Le sentier est en boucle, vous commencez depuis le parking et arrivez de nouveau au parking après environ 1h/1h30 de balade. Évidemment, sachez que vous remonterez l'équivalent de ce que vous avez descendu. 

 

Sentier du Mont Saint-Alban :

La Tour du Mont-Saint-Alban (le belvédère) vous donne une vue à couper le souffle sur la pointe du bout du monde, ainsi que sur les montagnes des Appalaches. La vue là-haut, c'est de la forêt à perte de vue, et quand la forêt se termine, vous enchaînez sur l'immensité de la mer et de l'océan. Pensez à vous couvrir, car il fait très froid là-haut. Si vous êtes sujet au vertige, la montée va être compliquée mais vous serez tellement récompensés une fois là-haut ! C'est de là-haut que j'ai pris la photo d'illustration de mon tout premier article. La petite fille blondinette des Pious Pious Voyageurs. Vous pouvez monter directement au belvédère en 1h/1h30 environ je pense. Ça grimpe sec au début de la randonnée, et ensuite ça grimpe de nouveau mais cette fois-ci avec des escaliers jusqu'au belvédère. Pour notre part, nous avons fait le tour complet en 2h15, la boucle était annoncée comme durant entre 3 et 4h, pourtant je ne marche pas bien vite. La randonnée au milieu des pins, sapins et érables est super belle. Un peu longue et difficile par moment. J'ai tout de même était assez dépitée de l'état de certaines parties de la forêt, dans le sens où beaucoup d'arbres sont tombés ou ont été coupés et que rien n'a été déblayé. Ça donne une impression d'abandon que j'ai ressenti dans d'autres parcs du Québec. Elle reste une balade hors du temps. Nous avons de nouveau croisé très peu de monde

 
 

Vous devinez notre prochaine destination ? Un peu plus au sud de la Gaspésie, son nom est aussi court que Gaspé.

Envoyer un petit mot :

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Tu peux aussi commenter avec uniquement ton prénom.