Croisières Escoumins - à la rencontre des cétacés.

5 déc. 2019

https://www.ldmailys.com/2019/12/croisieres-escoumins-la-rencontre-des.html

Je vous avais laissé jeudi dernier, à la fin de notre séjour en Gaspésie. Plus précisément à Percé. Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés pour découvrir plusieurs spots, dont je vous parlait dans cet article

Hébergements : 

Nous avons dormi au « Motel Lyse » à Rimouski, dans l'espoir de prendre le ferry le lendemain matin. Lorsque nous sommes arrivés dans notre chambre, il y faisait très froid et le lit était loin d'être confortable. L'hébergement étant en bord de route, on a pas mal entendu passer les camions mais ça ne nous a pas empêchés de dormir. Le motel reste un bon rapport qualité/prix. Nous n'avons malheureusement pas réussi à faire de réservation en ligne pour le ferry et nous avons compris pourquoi lorsque le lendemain matin, à 8h, mon chéri à appelé pour réserver et que l'on nous a dit que le prochain bateau partait seulement le lendemain. On ne voulait pas perdre une journée et nous avons donc fait le trajet jusque Tadoussac en voiture (enfin, mon amoureux l'a fait, pas moi). Sur le trajet, on en a profité pour booker un hôtel à Tadoussac. Notre chambre d'hôtel aux « Suites de l'Anse » ressemblait plus à un appartement qu'autre chose - il était très bien placé, à 5 minutes de l'arrivée du ferry et à 5 minutes du centre du village de Tadoussac. J'avais lu dans les recommandations de ne pas loger à Tadoussac car tout était bien trop cher, le motel le moins cher libre lorsque nous avons voulu réserver était celui-ci, à Tadoussac, je pense donc que cela doit varier selon les saisons. En tout cas, je vous recommande grandement notre hébergement parce qu'il était super chouette. 

 
Réserver sa croisière :

En route (nous avions 5h à faire passer), nous avons également réservé notre croisière pour le lendemain. Il y a deux compagnies qui proposent les croisières : AML, et Croisières Escoumins. Les prix sont sensiblement les mêmes, les prestations également, et il y a une garantie baleines pour les deux. La garantie baleine signifie que si aucune baleines ne sont repérées lors de votre croisières, vous êtes remboursés ou placés sur une autre croisière. La réservation nous a coûté 130$ pour deux (taxes comprises), alors oui, c'est un budget mais franchement, nous n'avons vraiment pas regretté une seule seconde tant c'était un moment magique. Lorsque nous sommes arrivés à l'hôtel, la dame à l'accueil nous a proposé de booker la sortie pour nous, c'était trop tard mais dans tous les cas, ses tarifs étaient bien plus élevés que ceux de la réservation en ligne - donc ça n'aurait pas valu le coup. Il est possible de faire des sorties d'observations dans plein de villes que ce soit autour du fleuve ou en Gaspésie mais j'avais lu qu'à cette époque, il y avait beaucoup plus de probabilités d'en voir dans le fleuve et surtout avant notre départ en voyage, j'avais fait beaucoup de recherches sur les croisières organisées. Je voulais absolument voir des baleines mais je souhaitais des compagnies respectueuses de l'environnement et de l'approche des animaux. Ce sont les deux seules qui sont ressorties de cette recherche et, cela s'est confirmé durant notre sortie. A cette période, les choix de sorties sont bien plus réduites qu'en plein été, mais nous avions tout de même la possibilité de choisir entre le zodiac et le ferry. Nous avons choisi le zodiac pour plusieurs raisons : l'empreinte carbone moindre puisque le bateau est bien plus petit, mais aussi, le fait que le zodiac peut contenir moins de personnes. J'ai réellement eu l'impression d'être en petit comité, d'avoir une balade guidée privilégiée. 


Notre journée :

A 9h20, nous étions sur le quai de Tadoussac pour la croisière, après avoir mis l'argent dans l'horodateur, on s'est rendu compte que notre croisière partait des Escoumins (logique, ça s'appelle croisière Escoumins). On a donc repris la voiture et foncé aux Escoumins qui se trouvaient à 30 minutes de là. En route, on a essayé de les appeler pour les prévenir de notre retard (on était censés y être à 9h30) mais évidemment, il n'y avait pas de réseau sur le trajet. On est arrivés à 9h45, face à un monsieur tout souriant nous disant qu'on attendait que nous, que les autres étaient en train de s'habiller et que nous pouvions les rejoindre. On a posé le sac à dos, emmené les mouchoirs, les gants, le cache-oreille, les pulls et la doudoune. Sur le quai, on a enfilé par-dessus tout ça une salopette énorme et un blouson orange, pour nous protéger du froid et de la pluie. On s'est entassés sur le bateau, nous étions 40, ceux de l'après-midi ayant du venir le matin car la croisière de l'après-midi n'était pas sûre d’être maintenue - au vu du temps c'est compréhensible ! Nous avons été assis au milieu, autant vous dire que si j'ai eu des doutes au début, il s'est avéré que c'était la place idéale. Premièrement parce que la règle est que si l'on voit des mammifères marins à gauche, ceux de gauche doivent rester assis et ceux du milieu et de droite se lever, et vice-versa. Ceux du milieu sont donc toujours debout. Deuxièmement parce que les éclaboussures des vagues arrivaient rarement, et à moindre effet sur ceux du milieu ! 

La pilote et la guide ont été vraiment parfaites. Je regrette d'ailleurs de ne pas avoir retenu leurs prénoms. Je ne m'attendais pas du tout à croiser des baleines (oui, j'ai préféré me dire que nous n'en verrions pas pour ne pas être déçues si c'était effectivement le cas), ni à me retrouver face à des guides si passionnées et fascinées par ce qu'elles voyaient. Pourtant elles sont habituées ! Nous avons donc appris un tas de détails et anecdotes sur ces mammifères marins et surtout, nous en avons vu plein !! Pas moins de 5 baleines à bosses sont venues tout près de nous, on en a aperçu au loin et avons aussi vu deux phoques gris et des béluga ! C'était absolument incroyable. D'ailleurs je ne sais pas comment j'ai fais pour retenir mes larmes. Le zodiac est vraiment idéal, plus petit, plus convivial, plus respectueux de l'environnement à mon sens. La pilote a bien respecté le fait de ne pas approcher des animaux, de les laisser venir à nous. Nous avons eu de la chance de voir des beluga, ils étaient à seulement une dizaine de mètres de nous, ils sont sortis là, car nous n'avons pas le droit d'être si proches en temps normal. Elles ont toujours attendu d'être sûres que les baleines, beluga étaient bien éloignés de nous avant de redémarrer

La balade a duré au moins 2h, je pense même 2h30 le temps de faire le retour. La fin du voyage a été pour moi un calvaire, j'ai clairement le mal de mer et je me sentais vraiment très mal, le pire c'est quand le bateau est à l'arrêt. Au retour, nous avons volé au-dessus des vagues à une vitesse impressionnante, moi pliée en deux au milieu, recroquevillée derrière le monsieur de devant moi, pour amortir les vagues et être protégée de l'eau. J'ai trouvé le retour hyper long du coup, car il nous a pris 25 minutes à plein vitesse ! Le temps n'était pas clément, la mer était déchaînée, les vagues plutôt grosses. Mais quelle joie d'avoir vu les baleines ! Par contre, on était congelés - au retour tout le monde se regardait et n'avait qu'une envie : garder les combinaisons oranges (à part peut-être ceux sur les côtés, qui eux étaient trempés de chez trempés). On a mis le chauffage à fond dans la voiture (merci les sièges chauffants) puis on est retournés visiter Tadoussac. Village très mignon dont vous aurez très rapidement fait le tour. 

 
 
Ce que j'ai retenu de notre sortie aux baleines :

Les bateaux pilotes servent à faire naviguer les bateaux sur le fleuve. Ce ne sont pas les capitaines des navires qui le font mais des personnes qui connaissent bien le fleuve et ses fonds. Nous avons ainsi pu faire le lien entre ce que nous avions appris au phare de Pointe-au-Père. Les baleines sont ici uniquement pour manger, en été jusque mi-octobre environ. Elles mangent entre 1 à 2 tonnes de plancton par jour. Elles vont ensuite mettre bas aux Caraïbes durant l'hiver. Pour chaque croisières, vous serez accompagnés d'un pilote et d'un guide. Les baleines sont des êtres solitaires, mais il peut arriver qu'elles passent 1h, 2jours ou une semaine avec d'autres baleines avant de s'en séparer à nouveau. Les belugas sont protégés et il est strictement interdit de s'en approcher, comme vous avez pu le lire, nous avons eu une chance immense qu'ils sortent si près du bateau. Ils sont d'ailleurs présents dans le fleuve et le fjord toute l'année. Il arrive qu'il y ai des baleines bleues, mais c'est très rare. Si vous en voyez, vous serez donc extrêmement chanceux. Nous avons aussi appris que les baleines sont photographiées et répertoriées par des professionnels, ils leur donnent des noms, font des recherches sur elles, voient si elles reviennent d'une année sur l'autre. Pour les différencier, les chercheurs se fient à leurs nageoires arrières et dorsales. Aucune baleine n'a la même, au même titre que les humains ont chacun une empreinte différente. Et enfin, contrairement à ce que je croyais, le fameux jet que l'on voit jaillir du dos des baleines, n'est en fait pas de l'eau. Il s'agit de leurs narines, un muscle se contractant sous l'eau et qui recrache du CO² lorsqu'elles remontent à la surface. Donc, elles crachent en réalité de l'air. 


Et vous, vous avez déjà pu observer des baleines ? Où ça ? J'espère que vous avez trouvé ça tout aussi incroyable que moi !

Petits Mots

Ton adresse mail ne sera pas publiée. Tu peux aussi commenter avec uniquement ton prénom.
  1. J'adorerais voir les baleines, quelle chance tu as d'avoir pu les observer ! Passe de bonnes fêtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons eu une chance immense, j'en ai conscience. C'était un moment merveilleux. Passe de bonnes fêtes également, à bientôt sur le blog ! :D

      Supprimer